Qu’est-ce que la Fibrillation Atriale (FA)?

Product Title Text

Rythme cardiaque anormal

Product Description text

Chez une personne en bonne santé, le nœud sinusal génère approximativement 60 à 100 battements par minute au repos.1,2 Chez un patient atteint de FA, les oreillettes génèrent environ 200 à 400 impulsions au repos produisant entre 80 et 120 battements par minute.3,4,5

La Fibrillation Atriale (FA), également appelée fibrillation auriculaire ou FA, est le plus fréquent des troubles du rythme cardiaque (rythme cardiaque irrégulier).1

Elle survient lorsque les deux cavités supérieures du cœur (les oreillettes) se contractent trop rapidement ou de façon irrégulière. 2

Des impulsions électriques traversent votre cœur et sont à l’origine de ses contractions. Ces impulsions électriques contrôlent votre fréquence cardiaque. 3

Lors d’une FA, ces impulsions électriques deviennent irrégulières, ce qui déclenche des contractions incontrôlées des deux cavités supérieures du cœur (les oreillettes). Elles entraînent des battements cardiaques irréguliers et souvent rapides, qui peuvent parfois entraîner des palpitations. Lorsque votre cœur bat de façon irrégulière, il ne propulse pas votre sang aussi efficacement qu’il le devrait. L’oxygène n’étant pas distribué correctement dans toutes les parties de votre corps, cela peut vous faire ressentir des symptômes de la FA, notamment des malaises.

La Fibrillation Atriale en soi n’est pas mortelle. Toutefois, il est important de la prendre en charge, non seulement pour en contrôler les symptômes, mais également parce qu’elle peut entraîner des maladies plus graves telles que l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC). 4

fibrillation auriculaire symptomes

La FA est un problème de santé fréquent

La FA est un problème de santé fréquent qui affecte 11 millions de personnes en Europe et plus de 660 000 personnes en France et sa prévalence augmente rapidement avec l’âge1,11,12. Une personne sur 4 âgée de plus de 40 ans présente un risque de développer la FA au cours de sa vie. 1,5

rythme cardiaque irrégulier

Les différents types de Fibrillation Atriale (FA)

Dans la plupart des cas, la FA est une maladie récurrente et évolutive. Elle a tendance à débuter avec de courts épisodes peu fréquents devenant plus longs et plus fréquents. 6

En l’absence de traitement, 1 personne sur 5 connaîtra une évolution vers des symptômes persistants et durables.7,8,9

Il existe trois formes principales de Fibrillation Atriale:6,10 

  • La FA paroxystique: aussi appelée FA intermittente. Il s’agit d’une FA dont la durée est inférieure à 7 jours qui se termine spontanément ou à l’aide d’un traitement, mais qui est susceptible de récidiver.
  • La FA persistante: il s’agit d’un épisode de FA dont la durée est supérieure à 7 jours et qui a peu de probabilité de s’arrêter spontanément.
  • La FA permanente: la FA est présente en permanence. Il devient difficile de rétablir le rythme cardiaque normal malgré les traitements. Il peut s’agir d’une situation où le patient et le professionnel de santé prennent la décision commune de ne plus chercher à arrêter la FA. 
fibrillation atriale formes

Références

1. Global Burden of Disease Collaborative Network (2016) Global Burden of Disease Study 2016 (GBD 2016) Results. Seattle, United States: Institute for Health Metrics and Evaluation (IHME), 2017. Accessed 2018-04-20. Available from http://ghdx.healthdata.org/gbd-results-tool. 2. Iaizzo PA (2015). Handbook of Cardiac Anatomy, Physiology, and DeviceS. Springer Science+Business Media, LLC: Switzerland. 3. Waktare JEP (2002) Atrial Fibrillation. Circulation ; 106:14–16. 4. Odutayo A, Wong CX, Hsiao AJ, Hopewell S, Altman DG et al. (2016) Atrial fibrillation and risks of cardiovascular disease, renal disease, and death: systematic review and meta-analysis. Bmj 354 i4482. 5. Lloyd-Jones DM, Wang TJ, Leip EP, Larson MG, Levy D et al. (2004) Lifetime risk for development of atrial fibrillation: the Framingham Heart Study. Circulation 110 (9): 1042-1046. 6. Kirchhof P, Benussi S, Kotecha D, Ahlsson A, Atar D et al. (2016) 2016 ESC Guidelines for the management of atrial fibrillation developed in collaboration with EACTS. Eur Heart J 37 (38): 2893-2962. 7. Nieuwlaat R, Prins MH, Le Heuzey JY, Vardas PE, Aliot E et al. (2008) Prognosis, disease progression, and treatment of atrial fibrillation patients during 1 year: follow-up of the Euro Heart Survey on atrial fibrillation. Eur Heart J 29 (9): 1181-1189. 8. de Vos CB, Pisters R, Nieuwlaat R, Prins MH, Tieleman RG et al. (2010) Progression from paroxysmal to persistent atrial fibrillation clinical correlates and prognosis. J Am Coll Cardiol 55 (8): 725-731. 9. Schnabel R, Pecen L, Engler D, Lucerna M, Sellal JM et al. (2018) Atrial fibrillation patterns are associated with arrhythmia progression and clinical outcomes. Heart.Oct;104(19):1608-1614​. 10. Calkins H, Hindricks G, Cappato R, Kim YH, Saad EB et al. (2017) 2017 HRS/EHRA/ECAS/APHRS/SOLAECE expert consensus statement on catheter and surgical ablation of atrial fibrillation. Heart Rhythm 14 (10): e275-e444. 11. Guide parcours de soin de la HAS –Fibrillation atriale (février 2014) 110338-190326. 12. Insee, estimations de populations. Evolution de la population, bilan démographique 2018 – Tableaux rétrospectifs – Insee ; 15 janvier 2019 ; 17 juillet 2019.

Les informations médicales sont fournies à titre indicatif. Elles ne visent en aucun cas à remplacer la relation médecin - patient mais à compléter celle-ci. La prise en charge des patients est soumise à la responsabilité du médecin et est adaptée à chaque patient en fonction de ses antécédents médicaux et de sa maladie. Comme pour tout traitement médical, les résultats individuels peuvent varier.