Foire Aux Questions (FAQ)

Qu’est-ce qui peut provoquer une Fibrillation Atriale (FA)?

Les causes de la FA ne sont pas toujours connues et peuvent être dues à plusieurs facteurs.1,2,3 Les facteurs favorisant la Fibrillation Atriale comprennent notamment les maladies cardiovasculaires, l’âge, les antécédents familiaux, l’hypertension artérielle, la consommation d’alcool, l’obésité, l’apnée obstructive du sommeil et certaines maladies chroniques. Tous ces facteurs peuvent augmenter votre risque de développer une FA.1,4,12

En Savoir plus

Est-ce que la FA peut être mortelle?

La Fibrillation Atriale (FA) en soi n’est pas mortelle. Toutefois, il s’avère important qu’elle soit prise en charge, non seulement pour en contrôler les symptômes, mais également parce qu’elle peut entraîner certaines maladies potentiellement mortelles comme l’Accident Vasculaire Cérébral ou l’insuffisance cardiaque.5,6

La FA est l’une des causes les plus fréquentes d’Accident Vasculaire Cérébral: 30% des Accidents Vasculaires Cérébraux surviennent chez des personnes atteintes de FA.1,5

Mon père est atteint de FA. S’agit-il d’une maladie héréditaire?

Les causes de la FA ne sont pas toujours connues et peuvent être dues à plusieurs facteurs.1,2,3

Ces facteurs favorisant la Fibrillation Atriale comprennent notamment les maladies cardiovasculaires, l’âge, les antécédents familiaux, l’hypertension artérielle, la consommation d’alcool, l’obésité, l’apnée obstructive du sommeil et certaines maladies chroniques. Tous ces facteurs peuvent augmenter votre risque de développer la FA.1,4,12

Avoir un membre de sa famille atteint de FA et le fait d’être un homme augmentent votre risque de développer une FA.1,7,8,9,10 Toutefois, il s’agit seulement de deux facteurs parmi de nombreux autres facteurs de risque. En cas de doute sur les symptômes ou sur votre pouls, n’hésitez pas à en discuter avec votre médecin. 

Si je fais de la FA, quels sont les risques pour ma santé?

La Fibrillation Atriale (FA) en soi n’est pas mortelle. Toutefois, il est important de la prendre en charge, non seulement pour en contrôler les symptômes, mais également parce qu’elle peut entraîner certaines maladies potentiellement mortelles comme l’Accident Vasculaire Cérébral ou l’insuffisance cardiaque.5,6

La FA est l’une des causes les plus fréquentes d’Accident Vasculaire Cérébral: 30% des Accidents Vasculaires Cérébraux surviennent chez des personnes atteintes de FA.1,5

Peut-on guérir de la FA?

Plusieurs options de traitement existent aujourd’hui pour traiter la Fibrillation Atriale: traitement médicamenteux ou intervention. Votre médecin vous aidera à choisir l’option de traitement qui sera la plus appropriée pour vous. Consultez notre section sur les traitements pour obtenir davantage d’informations sur ces options.

Que puis-je faire pour réduire mon risque de développer une FA?

Vous pouvez par exemple modifier votre mode de vie. Comme surveiller votre poids, pratiquer une activité physique régulière, contrôler votre consommation d’alcool et arrêter de fumer11. Ces facteurs favorisent généralement un mode de vie plus sain.

En Savoir plus

COVID-19 et Fibrillation Atriale : informations et mesures de précaution ?

Références

1. Kirchhof P, Benussi S, Kotecha D, Ahlsson A, Atar D et al. (2016) 2016 ESC Guidelines for the management of atrial fibrillation developed in collaboration with EACTS. Eur Heart J 37 (38): 2893-2962. 2. Cedars-Sinai, https://www.cedars-sinai.org/. 3. Naser N, Dilic M, Durak A, Kulic M, Pepic E et al. (2017) The Impact of Risk Factors and Comorbidities on The Incidence of Atrial Fibrillation. Mater Sociomed 29 (4): 231-236. 4. Lip GY, Fauchier L, Freedman SB et al. (2016) Atrial Fibrillation Nat Rev Dis Primers. Mar 31;2:16016. 5. Zoni-Berisso M, Lercari F, Carazza T, Domenicucci S (2014) Epidemiology of atrial fibrillation: European perspective. Clin Epidemiol 6 213-220. 6. Odutayo A, Wong CX, Hsiao AJ, Hopewell S, Altman DG et al. (2016) Atrial fibrillation and risks of cardiovascular disease, renal disease, and death: systematic review and meta-analysis. Bmj 354 i4482. 7. Lloyd-Jones DM, Wang TJ, Leip EP, Larson MG, Levy D et al. (2004) Lifetime risk for development of atrial fibrillation: the Framingham Heart Study. Circulation 110 (9): 1042-1046. 8. Paludan-Muller C, Svendsen JH, Olesen MS (2016) The role of common genetic variants in atrial fibrillation. J Electrocardiol 49 (6): 864-870. 9. Gundlund A, Fosbol EL, Kim S, Fonarow GC, Gersh BJ et al. (2016) Family history of atrial fibrillation is associated with earlier-onset and more symptomatic atrial fibrillation: Results from the Outcomes Registry for Better Informed Treatment of Atrial Fibrillation (ORBIT-AF) registry. Am Heart J 175 28-35. 10. Zulkifly H, Lip GYH, Lane DA (2018) Epidemiology of atrial fibrillation. Int J Clin Pract e13070. 11. Menezes AR, et al. (2015) Lifestyle Modification in the Prevention and Treatment of Atrial Fibrillation Prog Cardiovasc Dis ;58(2):117–25. 12. Kendzerska T, Gershon A, Atzema C, et al.Sleep apnea increases the risk of new hospitalized atrial fibrillation: a historical cohort study[published online September 19, 2018].CHEST. doi:10.1016/j.chest.2018.08.1075.

Les informations médicales sont fournies à titre indicatif. Elles ne visent en aucun cas à remplacer la relation médecin - patient mais à compléter celle-ci. La prise en charge des patients est soumise à la responsabilité du médecin et est adaptée à chaque patient en fonction de ses antécédents médicaux et de sa maladie. Comme pour tout traitement médical, les résultats individuels peuvent varier.